Портрет

traduit par Philia Jarrell

当你进入这个面包店看到女售货员面带微笑,可否想得到几个月前,在舞台上,她站在人形金字塔的顶部维持着独轮车的平衡?她名叫王静,曾经在安徽省中国国家杂技艺术团工作。她7岁的时候就开始了严格的杂技学习生涯,经过25年的历练,她几乎掌握了所有的艺术杂技比如高空走钢丝、独轮车、呼啦圈、柔术;她还很善于用竹竿转盘子。



她走遍了世界各大洲,并在展会上遇到了她未来的丈夫 --- 斯特凡。他是一个专业的吉他手,像王静一样,他也不断地在世界各地巡回演出,在认识了王静之后,他开始学习中文。现在他的中文水平已经很高了,并且中文是他们的家庭用语。

他们的第一个女儿出生后,他决定开一个面包店。首先他通过了阿尔萨斯的CFA考试,并且在中国的面包店工作了一段时间,之后,他和他的妻子一起在法国开了一个面包店: 名为“小面包店”,坐落于斯特拉斯堡圣弗洛伦特路。他们的两个女儿每天都能给这个面包店带来许多欢声笑语。

作为一个艺术家,斯特凡把他曾经旅途中的记忆都糅合在了面包的制作过程中:他为顾客提供了意大利panettone面包,日式三明治,中式豆沙包和其他美味的惊喜,因此,这个小面包店也是一个多元文化的体现。他们烤出来的面包之所以与众不同,是因为他们有两个特色:一方面他们使用烧柴火的烤炉,另一方面他们选择使用本地生产的未经处理的面粉(有机面粉)。

就王静本身而言,相比于在面包店两天35个小时的工作却得不到任何掌声,她仍然希望能有更多的时间用在自己所钟爱的杂技事业上,哪怕是简单的魔术或呼啦圈表演。

翻译者
田丰



Portrait

 
Qui penserait en entrant dans cette boulangerie que la souriante vendeuse était encore, il y a quelques mois, sur une scène, au sommet d'une pyramide humaine, elle-même en équilibre sur un vélo? Wang Jing faisait partie du cirque d'état de la province d'An Hui en Chine. Elle commence le très strict apprentissage d'artiste de cirque à l'âge de 7 ans. Après 25 ans de carrière, elle maîtrise tous les aspects de son art : acrobatie, équilibrisme, jonglage, contorsionnisme; elle semble aussi à l'aise à évoluer au sommet d'un bambou qu'à faire tournoyer des dizaines d'assiettes posées sur des bâtons. Elle voyage sur tous les continents et rencontre son futur mari lors d'un spectacle. Stéphane est guitariste professionnel et comme Wang Jing, il est constamment en tour-née un peu partout dans le monde. Il commence alors à apprendre le chinois, langue qu'il maîtrise désormais parfaitement et qu'il parle en famille.

Après la naissance de leur première fille, il décide de se reconvertir dans la boulangerie. Alsacien d'origine, il prépare son examen au CFA d'Eschau.

Après avoir travaillé quelques temps en Chine comme boulanger, il décide d'ouvrir sa propre boulangerie avec sa femme : « La P'tite Boulange », rue Saint Florent. Avec Wang Jing, ils ont redonné vie à ce bel établissement souvent égayé par les voix de leurs filles.

Pour être passé d'artiste à artisan, Stéphane a gardé les souvenirs de ses voyages : au gré des saisons, il propose du panettone italien, des sandwichs japonais, des brioches chinoises (à la pâte de haricots rouges sucrés) et autres savoureuses surprises pour le plus grand plaisir de sa clientèle tout aussi cosmopolite. Au bon goût du pain cuit au feu de bois s'ajoute l'éthique du boulanger qui a choisi de n'utiliser que des farines sans traitement (label rouge ou bio) produites localement.

De son côté, Wang Jing souhaite encore accepter quelques spectacles peut-être moins physiques, comme les tours de magie ou le jonglage. On la comprend car après avoir fait ses 35 heures en deux jours, il n'y a pas d'applaudissement...